Eleveur de Chihuahuas & Staffy Bleus

Le Staffordshire Bull Terrier bleu et l'Alopécie.


L'Alopécie dite «des Robes Diluées», désignée sous le sigle (ARD), ou encore la Dysplasie Folliculaire des Poils Noirs (DFPN), sont des dermatoses (maladies de peau) caractérisées par une «dysplasie folliculaire (une malformation du poil) en raison d'une anomalie structurale des follicules pileux»...
Je vous l'accorde, un peu complexe décrit de cette façon...

En langage courant et simple : une malformation génétique menant à la perte de poils.




Tout d'abord... petit préambule sur la couleur bleu.

La couleur bleue (en réalité un gris foncé) est une couleur assez rare et très recherchée dans de nombreuses races canines, comme elle l'est dans d'autres espèces animales telles que les poules d'ornement (dont je faisais l'élevage dernièrement avec des Brahma Bleus).

Cette couleur est recherchée, en plus de sa rareté, principalement pour sa beauté et pour le regard qu'elle confère aux chiens qui en sont porteurs avec des yeux fréquemment bleus ou verts.

Ne croyez pas que cette couleur soit une mutation génétique crée et dictée par l'homme, elle est présente dans la nature depuis toujours, mais tandis que dans la nature le noir est synonyme d'une excellente protection contre le climat ou pour se camoufler, la domestication et la proximité avec l'homme ont entrainé des modifications génétiques naturelles, l'animal n'étant plus lié par des contraintes environnementales liées à sa survie.

Le bleu est donc une couleur naturelle dans les espèces animales, présente au sein de chaque espèce, mais qui n'apparaissait que très rarement dans la nature car elle ne confère pas une protection optimale pour l'animal.

Cette couleur, est ce qu'on appelle une couleur diluée, car elle n'offre pas les mêmes protections pour l'animal qu'une couleur dense comme le noir.

La couleur bleue est donc ce qu'on appelle une tare génétique, comprenez par là un défaut génétique au sein d'une espèce animale.

En parlant de génétique justement...

Les gènes sont à l'origine du développement de tout être vivant sur terre et composent ce qu'on appelle l'ADN (Acide DésoxyriboNucléique).

Les différentes variantes d'un même gène sont appelées des allèles et se présentent toujours en paire, elles sont désignés par une lettre.

Une paire d'allèles ( oui oui... deux...) forme un Locus et l'un de ces Locus influe sur les pigments de la couleur d'un chien.

L'un d'entre eux, nommé Locus D (D pour dilution) est directement responsable de la couleur Bleu ou Lilac en diluant la couleur noire, sable ou chocolat.

Au sein du Locus D, nous avons donc deux Allèles possibles, désignés avec les lettres (D) ou (d).

Le D (majuscule) donne une couleur Dense comme le noir, tandis que le d (minuscule) donne une couleur diluée comme le Bleu.

Néanmoins, tout comme le masculin l'emporte sur le féminin, (oui oui, surement un truc de Macho décrété il y a fort longtemps...), l'allèle (D) l'emporte sur l'allèle (d), ce qui revient à dire qu'une couleur Dense comme le noir l'emporte sur une couleur diluée, aussi est-il nécessaire que 2 géniteurs porteurs de l'allèle (d) soit associés pour produire un chiot bleu.

Par conséquent et pour résumer...

Noir (allèle D) + Noir (allèle D) = chiots Noirs.
Noir (allèle D) + Bleu (allèle d) = chiots Noirs.
Bleu (allèle d) + Bleu (allèle d) = chiots Bleus.

De surcroit, seule la couleur noire peut être diluée et remplacée par du bleu. Le marron (couleur Feu) ne pouvant jamais disparaître au profit du bleu. Ainsi un chien dos noir et pattes marrons pourra voir sa descendance transformée en dos bleu et pattes marrons mais jamais dos bleu et pattes bleues car le marron restera toujours marron.

Un chien peut ainsi être bleu intégral, bleu et feu, bleu et blanc, bleu et sable ou bleu et argenté...

La couleur Noire, une fois diluée, donne ainsi la couleur Bleu (gris foncé), et la couleur Chocolat une fois diluée donne ce qu'on appelle le Bleu Lavande ou couleur Lilas aussi appelée Lilac (un gris clair).

Ainsi, le Locus D, composé d'une paire d'allèles, représentant une variante d'un gène de l'ADN, est responsable de la couleur bleu mais également de la pigmentation de la peau et des yeux du chien.

Vous ne dormirez pas forcément mieux et ce sera difficile à placer au cours d'un repas... mais vous saurez...

Donc revenons en à nos moutons, pardon... à nos toutous, l'alopécie c'est quoi ?

L'alopécie se caractérise donc par une perte de poils sur les animaux disposant d'une couleur diluée comme le bleu mais aussi sur les couleurs sables ou noires. Elle peut être plus ou moins importante, et peut mettre totalement à nu un chien en 12 mois si rien n'est fait dès lors qu'on constate que la perte de poils s'étend de plus en plus.

Rassurez vous, il faut vraiment ne pas s'occuper de son chien pour en arriver à une telle extrémité.

Elle peut ainsi être et rester très localisée sur une petite zone ou s'étendre à tout le corps de l'animal.

L'alopécie n'est pas propre à l'espèce canine. Elle existe chez d'autres espèces animales et même chez l'être humain, et s'appelle, lorsqu'il s'agit de perte de cheveux, de la Calvitie... et tout comme la calvitie ce n'est pas contagieux.

L’alopécie des robes diluées a été mise en évidence pour la première fois en 1975 par un certain Austin, sur une portée de teckels à robe bleue, c'est vous dire que ce n'est pas une maladie découverte récemment...

C'est en 1979, qu'on est parvenu à établir un lien entre le gène de la dilution appelé (d) et cette maladie, étant néanmoins reconnu que tous les chiens à robes diluées ne présentaient pas cette affection qui reste donc aléatoire parfois même au sein d'une même portée.

Nous savons maintenant que l'alopécie des robes diluées (ARD), ou encore la Dysplasie Folliculaire des Poils Noirs (DFPN), sont en réalité une seule et même maladie, qui change simplement de nom en fonction de la couleur du chien...

ARD pour les couleurs diluées (Bleu ou Sable) et DFPN si le chien est de couleur noir.

Elle atteint de très nombreuses races de chiens, ce n'est donc absolument pas spécifique au Staffordshire Bull Terrier. Par contre au sein d'une race c'est spécifique aux chiens de couleur Bleue ou Noire.

On trouve ainsi une alopécie possible chez de très nombreuses races canines telles que : Dobermann, Yorkshire terrier, Pinscher nain, Dogue allemand, Whippet, Greyhound, Levrette d’Italie, Saluki, Chow-chow, Teckel à poil ras ou à poil dur, Silky terrier, Boston terrier, Terre Neuve, Bouvier bernois, Epagneul papillon français, Beauceron, Berger allemand, Bleu de Gascogne, Shetland, Schipperke, Chihuahua, Caniche, Beagle, Setter irlandais, Braque de Weimar, Schipperke, Setter Gordon, Saluki, Cocker spaniel américain, Pointer, Musterlander, Border colley, Basset hound, Cavalier King Charles, etc... en réalité elle peut toucher tous les chiens de couleur bleu, sable ou noir.

L'alopécie des robes diluées est donc une maladie génétique, qui se transmet de façon héréditaire mais néanmoins aléatoirement car tous les staffy bleus ne sont heureusement pas touchés par cette maladie.

Il faut savoir que cette maladie ne se guérit pas forcément, mais elle n'est pas mortelle pour l'animal.

Il est donc important de préciser qu'hormis son aspect disgracieux, et ses troubles cutanés qui peuvent résulter de cette maladie, un chien touché par l'alopécie est et reste en parfaite santé.

Les éventuelles complications résident uniquement dans la rupture du rôle de barrière de la peau, que ce soit contre le soleil, le froid ou contre les infections diverses que peut rencontrer un chien au cours de sa vie.

Cette maladie n'entraîne donc aucune maladie respiratoire, cardiaque, ou autres, elle n'est que cutanée.

Dans une très large majorité des cas, et dès lors qu'on veille un minimum au bien être de son compagnon canin, l'alopécie reste ainsi une maladie principalement esthétique et disgracieuse.

Ce n'est donc en aucun cas une raison pour abandonner votre compagnon qui reste rigoureusement le même et gentil petit compagnon que vous connaissez.

Connait-on la prévalence au sein de la population de Staffordshire Bull Terrier ?

Prévalence = taux de chiens touchés par cette maladie de peau au sein d'une population précise.

Malheureusement, la prévalence de cette maladie n’est pas connue pour le moment, de sorte qu'il est impossible de savoir quelle partie de la population de Staffy est touchée par cette maladie de peau.

Quels sont les Symptômes de cette maladie ?

Les symptômes débutent généralement entre 3 mois et 3 ans, parfois même encore plus tôt, mais peuvent également commencer plus tard (parfois jusqu’à l'âge de 10 ans).

Les poils changent de couleur, même si c'est parfois pratiquement impossible à voir sur un chien de couleur bleue, deviennent secs et cassants (difficile également à percevoir), puis finissent par tomber et là ça se voit rassurez vous...

Il est à noter que les zones de couleur marron ne sont jamais atteintes par la maladie.

Si les poils repoussent seuls parfois, il faut savoir qu'ils ne repousseront pas forcément sans un traitement qui ne peut être que symptomatique (symptomatique = on traite les effets de la maladie, pas la cause...).

On trouve en général 2 formes d'alopécie : localisée ou extensive.

Localisée, vous l'aurez deviné elle reste localisée sur une petite partie du corps de l'animal, et extensive elle apparaît progressivement et principalement au niveau du tronc avant de s'étendre petit à petit au reste du corps.

La tête et les membres sont très souvent épargnés ou atteints très tardivement.

Une pyodermite ( infection bactérienne ) accompagnée d’un prurit (production de pue) est parfois observée dans les cas les plus graves et principalement si la maladie n'est pas traitée ou si vous n'apportez pas assez d'attention à votre animal, notamment en région dorsolombaire (le dos).

Il est ainsi très rare de passer à coté du début de la maladie surtout si vous faites souvent des câlins à votre chien... il est donc facile de voir si la maladie reste localisée ou si elle s'étend.

Au besoin, prenez une photo pour pouvoir comparer plus tard.

Quel traitement pour traiter la maladie ?

Il faut savoir qu'il n'existe pas de traitement direct pour traiter la maladie.

Les principaux traitements sont donc symptomatiques (on traite les effets secondaires) et consistent en l’utilisation de shampoings et lotions hydratantes, antiseptiques et émollients, afin de limiter les effets liés à la perte de poils, parfois administrés sous forme de compléments alimentaires qui s'apparentent à de l' homéopathie.

Le pronostic de la maladie est toujours réservé sur le plan dermatologique puisqu'il n’existe pas encore de traitement spécifique et que la maladie peut rester localisée ou évoluer et s'étendre.

Néanmoins des essais à base de mélatonine, à une dose de 3 à 6mg/animal, deux fois par jour, sembleraient donner des résultats encourageants avec une repousse substantielle des poils.

Lors de pyodermites (infections accompagnées de pue), une antibiothérapie (administration d'antibiotique) doit être mise en place pendant une durée d'au moins un mois.

Les acides gras essentiels permettent également d’améliorer la qualité du film lipidique de la peau.

Certaines huiles ou poissons gras comme le maquereau, le hareng ou la sardine, peuvent aider votre animal à lutter contre cette maladie.

Une alimentation riche en protéines, adaptée au métabolisme d'un carnivore, est profitable aux chiens touchés par l'alopécie en réduisant les effets indésirables sur la peau.

Il est également fortement recommandé d'éviter de laver, de toiletter ou de brosser trop régulièrement le chien touché par cette maladie car toutes actions mécaniques sur le pelage ou sur le derme ne feraient qu'aggraver le processus.

Le traitement permet généralement une repousse partielle ou totale du poils, parfois de façon transitoire avec nouvelle chute de poils, parfois de façon définitive.

Dans tous les cas, être très proche de votre chien, lui faire des câlins quotidiens vous permettra de détecter très vite tout début de cette maladie qui reste une simple maladie de peau entrainant principalement une perte de poils disgracieuse. L'alopécie ne présente en aucune façon une gravité médicale mettant en jeu la vie du chien atteint.

Existe t-il un test ADN pour déterminer si les parents sont porteurs ou non de la maladie ?

Malheureusement non, aucun test génétique n’est disponible pour tester cette maladie. Il est donc impossible de vous assurer qu'un chiot ne présentera pas cette maladie un jour ou l'autre.

La maladie n'est détectable qu'une fois déclarée.

Il est par conséquent fortement déconseillé de faire reproduire des chiens atteints et donc ayant déclaré cette maladie.

L'alopécie est-elle couverte par la garantie des vices rédhibitoires (Loi du 22 juin 1989) ?

La réponse est non...

Le législateur considère que ce n'est pas un motif pour demander l'annulation d'une vente ou la minoration du prix de vente d'un chiot et c'est dans le fond en toute logique puisqu'il s'agit d'une maladie connue et inhérente à des couleurs spécifiques de chiens.

Acheter un Staffordshire Bull Terrier bleu, c'est donc obligatoirement accepter ce risque potentiel qui existe chez tous les chiots de couleur bleu, noir ou sable.

Acheter un chiot Bleu c'est donc accepter, peut-être, de devoir un jour aider votre futur compagnon à lutter contre cette éventuelle maladie avant tout disgracieuse et non mortelle, mais qui n'enlèvera jamais l'amour de votre compagnon à votre égard.

Si vous souhaitez réduire ce risque lié à l'Alopécie, préférez un chiot Bleu Bringé (avec des marbrures marron). C'est moins joli mais moins risqué...

Désormais vous saurez ce qu'est l'Alopécie.

Auteur de l'article : Franck, rédigé le 20-05-2020.
Cet article n'engage que son auteur et l'élevage du Domaine de Mondon n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues. Merci de ne pas copier cet article, au besoin faites un lien vers cette page.


Date: Nous sommes le 26-09-2022

Tags: Alopécie Staffy Bleu | Locus D |Couleur diluée | Staffy bleu | Alopécie Staffordshire Bull Terrier Bleu.